Chronique 27

Les Chroniques Despairiennes de la boite noire, vingt-septième édition :

 
Chronique n°27 : Néo chronique 4, les animes de l’automne.
 
Nyanpasu minasan, retour des chroniques après 3 semaines d’absence.
J’espère que vous allez bien ^^ Chez Despair, certains ont repris les cours :p d’autres bossent comme d’habitude :p (et il y en a d’autres comme moi qui font rien :D)
Sinon le retard d’une semaine est dû en partie à Kyousuke qui a repris les cours (donc je vous autorise à l’insulter car tout est de sa faute HAHA !!) et en majeure partie à moi qui avais la flemme de faire une chronique solo la semaine dernière :p
Bref maintenant on va essayer de reprendre un rythme d’une chronique toutes les deux semaines 🙂

On commence cette chronique par l’opening de la semaine comme toujours, le voici :
 

Opening de la semaine


 
Il s’agit de l’opening 1 de l’anime Blood+, voici une petite photo de l’anime pour ceux qui ne connaissent pas.

images despair paradise

 
Il y a aussi l’opening 2 et 4 que j’apprécie (surtout le 2 :D) alors les voici aussi :
 

Opening 2 Full


 

Opening 4 Full


 
Alors cet anime date de 2005, compte 50 épisodes et on le doit grâce au studio Production I.G.
Pourquoi j’ai choisi les openings de cet anime là ? Tout simplement parce que j’ai regardé de nouveau la série et que j’adore ses openings :p
Voilà un petit synopsis pour ceux qui n’auraient pas vu l’anime :

« Pendant la guerre du Viêtnam, une sanguinaire guerrière massacre tout sur son passage sans aucune pitié : monstres, soldats américains ou même innocents villageois y passent. De nos jours, Saya Otanashi, jeune lycéenne sans histoire d’Okinawa, s’entraîne pour une compétition de saut en hauteur malgré une maladie qui l’oblige à se faire transfuser régulièrement à l’hôpital. Bien qu’elle vive en famille, elle semble avoir perdu la mémoire car elle ne peut se souvenir des évènements de sa vie avant son adoption (soit presque un an). Mais un soir, l’attaque par une monstrueuse créature (un chiroptère) et l’intervention d’un mystérieux allié surgissant de son passé oublié vont faire ressortir la guerrière sommeillant en elle. »

Bien que le début de l’anime est un peu « mou » (enfin c’est mon avis ^^) dans l’ensemble je le conseille à tous ceux qui aiment les animes du genre « horreur » « surnaturel » avec des monstres. On devine assez facilement comment l’anime se termine mais ça ne gâche en rien l’histoire ^^
Bref allez le regarder vous serez pas déçu ! :p

Bon maintenant entrons dans le cœur de cette chronique, le sujet du jour va être *roulement de tambour* : J’en sais rien 😀
Non vous ne rêvez pas je fais une chronique pour vous dire que je sais pas de quoi parler :p

images despair paradise

 
Bien que ce soit « vrai » dans un sens, je savais pas trop de quoi parler, étant donné qu’on arrive à la fin de la saison été et que la saison automne débute dans quelques semaines.
Alors on a décidé (Kyou et moi), qu’on allait commencer à parler des animes qui arrivent en automne.
Vous devez vous dire « comment il peut nous présenter un anime qui n’est pas encore sorti ? » Tout simplement en vous présentant la série, le studio qui fait l’anime, si l’anime est tiré d’un manga ou d’un Light Novel etc ….
Et donc je vais vous parler dans cette chronique de l’anime : Fate/stay night: Unlimited Blade Works.

images despair paradise

 
Mais avant de parler un peu de ce nouvel anime, on va parler de peu de l’histoire de cette série.
D’abord Fate Stay Night est un visual novel créé par TYPE-MOON, mis en vente le 30 janvier 2004. Il s’agit de la première œuvre commerciale de TYPE-MOON en tant que studio professionnel. Le jeu est un eroge et comporte, outre un prologue introductif, trois scénarios différents : Fate, Unlimited Blade Works et Heaven’s Feel, les deux derniers ayant chacun deux fins différentes.
Il est sorti sur PC dans une version non censurée en 2004, puis sur PS2 en version censurée cette fois en 2007 et sur PSP Vita en 2012.
Par la suite, une adaptation en manga écrit par Datto Nishiwaki a vu le jour dans le magazine Monthly Shōnen Ace entre les numéros de février 2006 et décembre 2012.
En France, le manga est édité par Pika Edition et 16 tomes sont sortis.

images despair paradise

 
Une série animée Fate Stay Night des studios TYPE-MOON et Deen a été diffusée du 6 janvier 2006 au 16 juin 2006 et suit principalement le scénario Fate, tout en reprenant quelques éléments des deux autres.
Un film d’animation nommé Unlimited Blade Works est également sorti le 23 janvier 2010.
Une série de light novels nommée Fate/zero (écrit par Gen Urobuchi et illustrée par Takashi Takeuchi) sert de préquelle a été réalisée entre 2006 et 2007.
Une adaptation en série télévisée d’animation a été réalisée par Ei Aoki et produit par le studio Ufotable. L’anime comporte 25 épisodes et est disponible en streaming chez ADN. Une adaptation en manga est également publiée dans le magazine Young Ace de l’éditeur Kadokawa Shoten depuis décembre 2010. La version française du manga est éditée par Ototo depuis février 2014.

images despair paradise

 
Bon je vais d’abord parler un peu de Fate/Zero puis de Fate Stay Night vu que j’ai vu Fate/Zero avant et que ça se passe avant ça me paraît normal et logique de faire comme ça. (après ça peut ne pas plaire à certains et je m’en excuse :p)

images despair paradise

 
Voilà le synopsis de Fate/Zero :

« L’histoire prend place 10 ans avant les événements de Fate/stay night. Durant la Guerre Sainte, sept grands magiciens (Maîtres) nommés par le Saint Graal vont invoquer sept esprits mythiques (Servants) afin de se livrer une lutte acharnée jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. Après trois Guerres infructueuses, le combat est sur le point de reprendre pour la quatrième fois, et les magiciens s’empressent de rejoindre Fuyuki, le champ de bataille, chacun priant pour la victoire. En effet, le Saint Graal offrira au vainqueur la possibilité d’exaucer son vœu le plus cher. Parmi ces sept Maîtres, l’un d’entre eux, Kirei Kotomine, ne semble montrer aucune détermination pour acquérir ce Saint Graal, tandis qu’à l’opposé, Kiritsugu Emiya se bat de toutes ses forces pour l’obtenir. La rivalité entre ces deux hommes, ainsi que le déroulement des différentes luttes entre Maîtres et Servants, constitue le cœur du récit.
Cette histoire retrace la vérité sur la Quatrième Guerre Sainte qui a eu lieu 10 ans auparavant et qui avait été présentée par fragments dans le célèbre jeu vidéo Fate/stay night. Lumière sera faite sur le combat qui a impliqué le père adoptif de Shiro, héros de cette histoire, le père de Rin, et le jeune Kirei Kotomine, principal antagoniste. »

Personnellement j’ai adoré la série, c’est l’une de mes préférées et bizarrement je l’ai préférée à l’anime Fate Stay Night.
Le chara design est superbe, les osts et les openings sont juste magnifiques (un bonheur de les écouter) et puis les combats sont juste énormes ^^

Je vais juste vous donner mon personnage préféré dans la série et j’entrerai pas plus dans les détails, bien que je pourrais le faire mais si je le faisais la chronique serait extrêmement longue :p
Donc mon personnage favori dans la série, le voici :

images despair paradise
Emiya Kiritsugu

 
C’est un mage solitaire, avec un passé assez triste, on peut voir dans l’anime qu’il a l’air de quelqu’un de froid (surtout avec Saber) mais que ce n’est pas sa vrai nature. Bref un des personnages les plus marquants dans la série avec d’autres comme Gilgamesh, Saber, Kotomine Kirei etc …

Donc les évènements de Fate Stay Night se déroulent après les évènements de Fate Zero (oui je sais, je me répète), voici le synopsis de la série :

« Emiya Shirô, fils adoptif d’un mage défunt (Emiya Kiritsugu), se retrouve entraîné dans la guerre que se livrent de puissants magiciens et leurs servants, de redoutables esprits héroïques qu’ils ont invoqué, afin d’obtenir le Saint Graal, une relique qui exaucera leurs vœux… »

images despair paradise

 
Ici, on suit principalement Shiro qui va être impliqué indirectement dans la guerre et il aura comme servant Saber. Il sera aidé de Tohsaka Rin et de son servant Archer.

Alors dans la série qui est sortie en 2006, le héros Shiro je ne l’ai pas vraiment apprécié, il veut protéger tout le monde, il fait des choix irrationnels … bref un héros comme je les aime pas ^^

S’il y a un personnage qui m’a marqué c’est Archer le servant de Tohsaka Rin.

images despair paradise

 
Sinon les openings et les osts sont pas mal aussi :p (même si je préfère ceux de Fate Zero ^^)
Voilà sinon j’attends avec impatience le nouvel anime sur Fate Stay Night, je pense qu’on va pas être déçu vu que c’est le studio Ufotable qui s’en charge 😀
Pour ceux qui ne sont pas au courant, vous pourrez suivre cette série le 04 octobre chez Wakanim.

Sur ce, je laisse la place à mon collègue Kyousuke, je sens qu’il va encore parler d’un anime avec des jolies filles :p

Konbanwa Minnachi, Kyousuke desu,
Comment as-tu deviné mon cher Skarz ?
On dirait vraiment que je vais passer pour un pervers, nan mais vraiment… Bon c’est vrai je l’avoue je suis pervers, et je l’assume ! Pour moi un homme doit être au moins un minimum pervers, sinon c’est une lopette !

En tout cas, こんばんは, mina-san, Kyousuke desu !
Donc de quelle perversité je vais encore parler aujourd’hui ? Et bien aujourd’hui c’est au tour de Grisaia no Kajitsu : Le Fruit de la Grisaia.

images despair paradise

 
Commençons par le tout début, Grisaia no kajitsu est un anime adapté du Visual Novel du même nom, donc parlons plus en détail de ce jeu (classé comme 18+ car scènes de sexe).

Édité et développé par Front Wing, je ne connais pas les détails de cette boîte, mais vu qu’elle a fait un chef d’œuvre pareil je lui accorde tout mon crédit, parce que, oui, Grisaia est l’un de mes jeux favoris !

Sorti en 2011 sur pc puis en 2013 sur psp et psvita, ce titre a rapidement attiré l’attention des traducteurs amateurs de VN, c’est pour dire, en moins de 3 ans ils ont fini la traduction du VN alors que la moyenne pour des jeux aussi long (oui Grisaia fait partie des jeux de plus de 50 heures) cela prend entre 4 et 6 ans pour les compléter.

Donc abordons le jeu (et donc l’anime) en lui-même.
L’histoire met en scène Kazami Yuuji un personnage mystérieux assez classe, mais qui semble ne pas s’aimer lui-même, il est employé dans une certaine entreprise (on peut même parler d’organisation) malgré son jeune âge.
L’histoire en elle-même commence au moment où Yuuji entre à l’académie Mihama, un institut pour personnes « spéciales » où il fera la connaissance de cinq jeunes filles avec qui il nouera des liens qui changeront le cours de sa vie et sa façon de voir le monde.

Ces cinq filles sont :

images despair paradise
Suou Amane

 

images despair paradise
Sakaki Yumiko

 

images despair paradise
Matsushima Michiru

 

images despair paradise
Irisu Makina

 

images despair paradise
Komine Sachi

 

Voilà voilà, ce sont donc les personnages principaux entourant le héros à l’école, ce sont également les personnages qui ont le droit à une route dans le jeu.
Je sais, sur mes images les femmes ont toutes l’air assez tristes, et bien figurez-vous que je trouve ces images très belles et émouvantes par rapport au jeu, elles me rappellent des souvenirs du jeu, qui m’ont forcés à finir toutes les routes.

À vous de choisir maintenant, pour laquelle de ces filles tomberez-vous ? Pour l’énergique Amane et son instinct maternel ? Pour la froide et distante Yumiko ? La fausse tsundere Michiru ? L’enfantine Makina ? Ou encore la serviable et gentille Sachi ? Peut-être pour toutes ? En tout cas ce sont des aventures plus que sombres que vous vivrez au travers de l’histoire de ces personnages, avec à la clé, des scènes émouvantes qui vont vous nouer l’estomac et vous faire pleurer à chaudes larmes.

Je n’en dis pas plus, et vous laisse découvrir à partir de la saison prochaine, les aventures de Yuuji et de ces cinq filles, et si par malheur vous veniez à trouver que l’anime est sans profondeur, je vous redirige vers le VN que j’ai posté sur Despair.

Je vous souhaite une bonne soirée sur cette image magique.

images despair paradise

 
J’espère que cette chronique vous aura plus comme toujours.

images despair paradise

 
Sinon je vous dis merci et à dans deux semaines pour une nouvelle chronique.

images despair paradise

 
La boîte noire, un duo qui aime sa team ! 🙂

—————————————————————————————
Comment ça, vous venez d’arriver ?!
Foncez ici pour retrouver la liste des chroniques

 

(5) commentaires

  • Ddjym 22 septembre 2014 Répondre

    Une bonne chronique. Blood+ et Fate Stay Night, deux animés que j’adore, Fate Zero également.

  • milonga 22 septembre 2014 Répondre

    Merci pour cette présentation de ces deux nouvelles séries (j’aime bien l’historique qui précise si c’est tiré d’un jeu, manga, light novel…)

  • Garbosik 24 septembre 2014 Répondre

    Je peux faire de la pub pour mon site Skarz ;( Non ? Mais heu…. Allez pas mal la chronique, dommage que vous devez seulement en parler de 2. Par contre mon cher Kyousuke, j’aimerais t’avertir que Grisaia est adapté par 8-bit, oui, le studio qui a fait Walkure Romanz. Je te laisse médité sur ceci ! 😉

  • Skarz 25 septembre 2014 Répondre

    On parle que d’un anime chacun et je pense que c’est le mieux car si je devais parler de 3-4 animes à moi seul en plus de ceux de Kyousuke ( ce qui ferait 6-8 animes dans une chronique), la chronique serait trop longue or c’est pas ce que je souhaite 🙂
    Sinon pour ton histoire de “pub”, je comptais parler de ton site dans ma prochaine chronique :p

  • Shad 26 septembre 2014 Répondre

    Tu n’apprécies pas Shiro et Archer t’as marqué ?
    C’est bizarre 🙂

Laissez un commentaire

Nom *
Ajouter un nom d'affichage
Email *
Votre adresse email ne sera pas publiée
Site web