I Said Make My Abilities Average! 1 VF

anthonys01 novembre 25, 2017 Vues 1146

Bonjour, ici Anthonys01 pour un nouveau web novel.

Comme Lady Dungeon Master est déjà traduit en français, j’ai commencé la traduction de “I Said Make My Abilities Average!” si des gens le connaissent sous son titre anglais (web novel qui normalement n’est pas traduit en français, prévenez-moi si c’est en fait le cas svp ).

C’est aussi globalement assez rapide et simple à lire (en ignorant les passages où l’auteur part dans ses délires), même si pas aussi déjanté que Lazy Dungeon Master.

On suit les aventures de la petite Adele dans un monde style rpg fantasy, dans sa tentative de vivre une vie normale…

Aujourd’hui, vous aurez droit aux deux premiers chapitres d’un coup, puisqu’ils vont ensemble. L’auteur va parfois assez loin dans les termes techniques (un peu chuuni dans les bords), et les deux premiers chapitres sont à 100% exposition, donc pas forcément le meilleur départ, mais je pense que ça vaut le coup de le lire.

La traduction anglaise des premiers chapitres étant désastreuse à un point inimaginable, j’ai traduit ces deux premiers chapitres depuis le japonais. On va dire que c’était une expérience nouvelle…

Sur ce, enjoy, et n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce web novel, et à reporter les fautes si vous en voyez. Le chapitre 3 (là où l’histoire commence vraiment) arrivera… quand j’aurai fini de le traduire.

 


 

Chapitre 1 : Réincarnation 1

 

“Cet endroit…”

Quand je me réveillai, je me trouvais dans une salle que je ne reconnaissais pas.
Des murs blancs, des rideaux roses accrochés à la fenêtre, un mobilier ancien comme un bureau et un placard, des peluches d’animaux faites main.
Comme s’ils appartenaient à une jeune fille… Et je me trouvais allongée dans le lit, moi Kurihara Misato, 18 ans, Adele von Ascham, 10 ans.

Hein… Euh… Quoi ?! Moi, Kurihara Misato, âgée de 10 ans, suis la fille ainée de la famille Ascham… Quelque chose ne va pas… Aïaïaïaïaïe ! J’ai mal à la tête ! Ma… tête… me…

 

 

Je m’écroulai et me réveillai un peu plus tard. La douleur avait disparu, et j’avais retrouvé tous mes souvenirs passés.

“Oh… Alors ce genre de choses sont arrivées, hein.”

Il semblerait que je sois morte il y a dix ans.

 

*

 

Kurihara Misato est née dans une famille ordinaire, composée de deux sœurs dont elle était l’ainée. Ses parents étaient sérieux et attentionnés avec elles. Sa petite sœur était une bonne enfant très joyeuse, même si elle pouvait être un peu effrontée de temps en temps. Et ses parents disaient que Misato était une « enfant débrouillarde ».

On en avait déjà un petit aperçu lorsqu’elle était encore un bébé.
Elle apprit rapidement à parler, et elle réussit à apprendre à marcher sur ses deux jambes beaucoup plus vite qu’un bébé ordinaire.

Que ce soit dans les études, en sport, en art, au shogi, ou dans la manière de communiquer avec les adultes, elle a été cette « enfant débrouillarde » depuis la maternelle, et même jusqu’à l’école primaire ; à tel point que les attentes des professeurs et de son entourage augmentaient. Beaucoup trop pour elle.

 

Ses grands-parents s’en étaient aussi mêlés. Ils racontaient à tout va que « cette enfant est un génie », « elle deviendra connue dans le futur ! », ce genre d’histoires.  Et ils se sont mis à se battre pour elle, et à la comparer à sa sœur et à leurs autres petits-fils… À cause de tout ça, elle finit par s’éloigner de ses proches.

Son salut a été que ses parents l’ont élevée normalement sans se soucier de toutes ces choses. Et sa petite sœur avait également grandi correctement et devint une gentille fille malgré toute la pression engendrée par leurs proches.

Même si Misato pouvait souffler à la maison, elle attirait tout le temps l’attention à l’école. Elle n’a jamais été victime de harcèlement, mais n’a jamais pu se faire d’ami proche, parce que tout le monde la considérait comme spéciale.

Et le plus malheureux dans tout ça, c’est que Misato n’a jamais été un « génie ».
Si elle avait été différente des autres, si elle était un génie pouvant produire des idées innovantes à l’inspiration, tout aurait été beaucoup plus simple.
Misato était plutôt de type « Prodige »(1).
Que ce soit dans sa façon de penser ou sa sensibilité, elle n’était qu’une fille ordinaire. Il se trouvait juste qu’elle réfléchissait vite, qu’elle avait acquis un esprit logique à un très jeune âge et que son goût pour la lecture lui avait conféré des connaissances larges. C’était « une personne normale avec des stats élevées ». De ce fait, répondre aux attentes excessives était très douloureux. Moi aussi je voulais parler de tout et de rien avec mes amies(2).

Bien qu’entourée de personnes, Misato était très seule chaque jour. Même au lycée, elle n’avait pas vraiment d’amies avec qui sortir. Mis à part ses occasionnelles pauses jeux, elle ne faisait qu’étudier. Sans doute à cause de ça, comme son entourage l’attendait, elle a été acceptée dans une certaine université d’élite.

 

Et ainsi, le jour de la cérémonie de remise des diplômes arriva. Misato quitta le lycée en silence, sans se faire remarquer.
(Je me demande si je serais plus libre à l’université. Peut-être que tous les gens acceptés dans cette université doivent supporter de grandes attentes de la part de leurs proches eux aussi.)
En réfléchissant à ça…

Les diplômés étaient en train de quitter l’école. Les lycéens étaient encore en cérémonie.
Les lycéens, ou plutôt anciens lycéens marchaient joyeusement. Et en faisant l’idiot avec ses amis, l’un d’eux percuta ce qui semblait être une petite fille d’une dizaine d’années sur son vélo. Cette dernière tomba sur la route.

Une voiture imposante approchait. Le conducteur ne regardait pas attentivement la route, n’avait pas réagi, et il semblerait qu’il ne pourra pas freiner à temps.

En remarquant ça, Misato se mit à bouger. Elle sauta du trottoir pour rejoindre la petite fille sur la route.
(Pourquoi est-ce que je… Il y avait des gens bien plus près qui pouvaient facilement la sauver, pourquoi personne ne bouge ? Je n’y arriverai jamais à temps…)

Personne ne bougeait, ils ne faisaient que regarder la scène.
Elle a de très bons réflexes.
Si c’est elle, elle devrait pouvoir sauver la fille sans problème, non ? 

Après avoir réussi à attraper le corps de la fille et à la pousser sur le côté, Misato se fit percuter par la voiture qui venait à peine de commencer à freiner.

 

*

 

“Il semblerait que tu aies repris connaissance, Kurihara Misato.”

Alors que Misato reprenait connaissance, un jeune homme d’une vingtaine d’années la regardait alors qu’elle était allongée sur le sol.

“Où suis-je… Je pensais avoir été percutée par une voiture…”

Le jeune homme prit un air désolé et murmura pendant que Misato se relevait.

“Ouais, tu es décédée.” (???)
“Hein…?” (Misato)

« Quelle sorte de plaisanterie est-ce », avait-elle envie de rétorquer. Mais ça ne semblait pas approprié à la situation. En regardant calmement autour d’elle, tout était blanc.  Le sol, les environs, et même les habits du jeune homme. Qu’est-ce que ça veut dire…
Alors que Misato était confuse, le jeune homme commença à expliquer.

“Si je devais décrire les choses selon des concepts que tu connais, cet endroit serait le « paradis », et je serais plus ou moins l’équivalent de « Dieu ». Même si en réalité, ce n’est pas vraiment le cas…”

 

D’après son histoire, voilà ce qu’il en est.
Le monde est régi par l’augmentation de l’entropie.

L’entropie, que ce soit en thermodynamique, en physique statistique ou en théorie de l’information, est pour faire court une mesure du désordre(3).
Dans un système fermé, l’entropie ne peut qu’augmenter. Si vous versez de l’eau chaude dans un verre d’eau froide, vous obtiendrez de l’eau tiède. Mais le verre d’eau tiède ne se séparera pas spontanément en de l’eau chaude et de l’eau froide. On ne peut pas rigoureusement proclamer que c’est ce qu’il va se passer, mais en général on peut penser ça.

La plupart des phénomènes naturels, et même la vie, existent grâce au déséquilibre entre la matière et l’énergie. Tout se mixe continuellement, sans apport extérieur d’énergie. En d’autres mots, on se dirige vers un monde où tout est à l’équilibre, où rien ne change.

Le monde se dirige lentement vers sa propre mort.
Ce n’est pas l’œuvre d’un démon, mais d’un dieu absolu nommé « les lois de la physique ».

Mais une seule chose luttait contre cela.

La vie.

Ils séparent des choses mixées, et créent de nouveaux objets régulièrement.
Leur activité semble faire décroitre l’entropie.
Enfin, en réalité, si on prend une échelle plus grande, il semblerait qu’ils fassent tout de même augmenter l’entropie. En effet, pour pouvoir séparer des éléments mélangés, produire des choses, ou même continuer à vivre, ils doivent consommer de l’énergie.

Mais leur travail acharné était touchant à voir pour leurs prédécesseurs ayant trouvé une solution à ce problème il y a bien longtemps.

Et, la plupart du temps, quand une civilisation se développe jusqu’à un certain point, elle s’autodétruit. Cela semble arriver beaucoup plus souvent que la probabilité théorique de l’événement.
C’était comme si « les lois de l’univers » avaient leur propre volonté.

Et sans que ça soit pour tuer le temps, il semblerait qu’« ils » avaient la tradition d’aider un peu les civilisations qu’ils trouvaient arrivant dans une phase dangereuse.
En réalité, peu d’assistance était apportée. Pour que les concernés pensent qu’ils s’en sont sortis d’eux-mêmes jusqu’au bout, des indices sont donnés sous forme de « rêve » pour certaines personnes…

Mais les personnes ayant reçu les nouvelles connaissances ont plus de chance de mourir pour certaines raisons. Évidemment plus que la probabilité normale. Et cela pour une raison qu’ils ignorent, même après de nombreuses analyses. Peut-être est-ce parce que la balance de la vie s’est un peu inclinée, ou bien est-ce réellement « la volonté du monde ».

“Euh… alors mes souffrances et ma mort sont de votre faute ?” (Misato)
“Non.” (Dieu)
“Hein ?” (Misato)

“La personne que j’aidais, c’est la fillette que tu as sauvée. Tu n’es pas concerné. Et tes souffrances ne sont dues qu’à toi-même, non ? ” (Dieu)
“…” (Misato)

Misato s’écroula et posa les mains au sol.
Il semblerait que son destin a toujours été comme ça.

“En fait, je t’ai appelée ici pour te remercier.” (Dieu)
“Eh…” (Misato)

“La fille était censée mourir à ce moment-là.
Je faisais pourtant bien attention aux accidents et aux maladies, et malencontreusement, elle est tombée sur la route alors qu’une voiture avec un chauffeur distrait par son portable arrivait. Ces événements n’étaient pas apparus dans la prédiction de futur à court terme !
Du coup, j’ai essayé d’arranger les choses, et j’ai cherché quelque chose qui pourrait être utilisé immédiatement, mais il n’y avait rien d’utilisable…
Les gens tout près ne réagissaient pas… Pourquoi ? C’est comme si la mort de cette fille avait été décidée depuis le début.
Oui, c’est comme s’il y avait une sorte « d’harmonie préétablie » dans votre monde…

Et tu es apparu au moment où j’avais abandonné après tous les efforts que j’avais faits.
Tu étais trop éloigné pour pouvoir la sauver à temps. Normalement, puisqu’il y avait des gens plus proches que toi, tu étais dans une position où tu n’aurais pas eu l’envie de bouger. Tu étais en dehors de ma zone de recherche et de prédiction à court terme.
Alors que tu n’es qu’un humain ordinaire, tu as brisé l’harmonie préétablie, tu as esquivé ma prédiction à court terme, et as réussi à sauver la fillette au prix de ta vie…

Tu sais, dans le futur, la fille que tu as sauvée fondera la base théorique de la technologie nécessaire aux humains pour voyager vers d’autres étoiles…” (Dieu)

(Je vois… Alors que je n’avais jamais rien accompli, sauver cette fille aura au moins donné du sens à mon existence…)

“Et comme je souhaite de tout mon cœur te remercier pour ton geste, j’aimerais t’offrir une nouvelle vie. C’est ce que vous appelleriez une « réincarnation », tout en gardant tes souvenirs actuels.” (Dieu)
“Q-Quooooooiiiiiiii ?!” (Misato)

Misato était surprise.
(En y réfléchissant un peu, ce développement ressemble à celui d’un jeu… Si c’est vraiment le cas, ce qui devrait arriver ensuite serait…)

“Donc, pour pouvoir survivre dans un monde où la technologie est bien inférieure à ton monde d’origine, j’aimerais te donner une capacité spéciale. Quel type de pouvoir aimerais-tu ?” (Dieu)

(C-C’est vraiment arrivé !)

Et Misato répondit immédiatement.
“Donnez-moi des capacités normales !” (Misato)

_______________________________

Notes :

(1) : 天才(てんさい) Génie dans le sens de “Génie par talent inné” c’est quelque chose qui vient du ciel. 秀才(しゅうさい)Prodige dans le sens d’une personne qui excelle dans ce qu’il fait car il/elle a travaillé dur pour arriver à ce résultat. Donc Misato est forte dans ce qu’elle fait parce qu’elle y a mis tous ses efforts pour répondre aux attentes de ses proches (retour)
(2): passage temporaire à la première personne. Je suis juste ce que fait l’auteur /shrug (retour)
(3): je sais pas si l’auteur a juste récité la page Wikipédia, ou s’il savait vraiment de quoi il parlait. En tout cas les Anglais étaient complètement paumés, c’est sûr. J’ai simplifié un peu les explications, mais si ce n’est pas clair, dites-vous juste qu’à cause des lois de la thermodynamique, on sait que l’univers possède de moins en moins d’énergie “disponible”, ce qui à terme entrainera la mort “thermodynamique” de l’univers. C’est par exemple ce que veut éviter Kyubei dans Madoka Magica. (retour)

Categories

(6) commentaires

  • loicfr 25 novembre 2017 Répondre

    1er paragraphe : “Des peluches d’animaux faits main”. Ce ne sont pas les animaux qui sont fait mains, se sont les peluches qui sont faitEs main. (Dites-moi si je me trompe, mais il me semble que c’est bien comme ça)

    • anthonys01 25 novembre 2017 Répondre

      Corrigé ! Merci pour ton retour.

  • Firk 25 novembre 2017 Répondre

    merci pour ce novel , il est intéressant 🙂

  • Corwin 27 novembre 2017 Répondre

    Effectivement, la première traduction (Aria) des 4 premiers chapitres était…euh…bon… comme tu dis 😉
    Qqun l’a retraduit par la suite (whatevertranslations) en anglais et c’est tout de même moins pire, comme on dit
    Merci pour la traduction française, c’est encore mieux 🙂

    • Corwin 27 novembre 2017 Répondre

      Raising the dead a continué, pas whatevertranslations (sorry)

      • anthonys01 27 novembre 2017 Répondre

        Y’a beaucoup de teams anglaises qui ont bossé sur ce web novel ouais.
        – Aria, avec une qualité de traduction indescriptible avec des mots.
        – Whatevertranslation qui fait une traduction vraiment comme ils veulent (ils ont supprimé des paragraphes entiers des chapitres et tout passé à la première personne)
        – Raising the dead qui a une traduction vraiment géniale, mais qui se sont malheureusement arrêtés au chapitre 46
        – Imouto qui a des traductions potables, même si un peu faible au niveau de l’anglais

        Du coup, je vais traduire depuis le japonais les 4 premiers chapitres, et je me rabattrai sur la traduction anglais de rraising the dead à partir du chapitre 5.

        C’est vraiment une expérience sympa de traduire depuis le jap, mais ça prend un temps fou malheureusement. Enfin, je devrais avoir au moins un chapitre de prêt d’ici le week end prochain 🙂

Laissez un commentaire

Prénom *
Ajouter un nom d'affichage
Email *
Votre adresse email ne sera pas publiée
Site internet