I Said Make My Abilities Average! 10 VF

anthonys01 janvier 8, 2018 Vues 111

Adele

Chapitre 10 : Entraînement en arts martiaux

 

 

Adele était troublée que Kelvin l’ait soudainement choisie.

Elle avait à peine réussi à mémoriser son nom et son visage, et maintenant il était en train de la regarder intensément.

“Est-ce qu’il est tombé amoureux de moi ?” Elle pensa d’abord, mais son comportement n’allait pas avec cette hypothèse.

Il la regardait comme s’il regardait une rivale.

Une personne de talent serait beaucoup plus apte à être son rival que l’Adele normale, tout à fait ordinaire, pensa-t-elle. Elle admit aussi qu’une rivalité comme dans les animes de sport pouvait aussi être bien. Mais elle n’aurait jamais pu imaginer qu’un développement de ce genre lui arriverait.

 

“Vas-y doucement s’il te plaît…” (Adele)

En disant ça, Adele se mit en position avec son épée en bois alors que Kelvin se mit silencieusement en position de combat.

 

(Ouah, il a l’air sérieux… Même si ce ne sont que des épées en bois, avec juste une armure en cuir ça va sans doute faire mal s’il place un bon coup…)

 

Les actions d’Adele étaient décidées.

Si elle combattait à son niveau “fille normale” d’avant son éveil, elle perdrait immédiatement. Mais si elle faisait ça, elle devrait tout le temps se retenir dans tous les cours à partir de ce moment, ce qui rendrait les entraînements inutiles. Et c’était un problème.

Même si elle avait la puissance brute et la vitesse, Adele avait vraiment besoin d’entraînement puisqu’elle manquait de technique.

Dans ce but-là, il était nécessaire d’y mettre un peu de force dans les combats contre les garçons plutôt forts pour pouvoir recevoir des instructions appropriées du professeur.

Sans mentionner que recevoir un coup ferait très mal.

 

Quoi qu’il en soit, ne pas se faire toucher, en esquivant ou en bloquant les coups avec son épée. C’était ce qu’il visait.

Après avoir montré qu’elle était plus ou moins capable, elle finirait le combat en faisant valser son épée au moment opportun ou en recevant une attaque qui ne ferait pas trop mal.

Avec ce plan en tête, Adele se prépara pour le duel.

 

“Commencez !” (Burgess)

Avec le signal de Burgess, Kelvin fonça vers Adele.

Il n’y avait mouvement calibré comme les déplacements spécialisés du Kendo japonais.

 

Probablement parce que l’objectif principal des combats de ce monde était de pouvoir se battre contre de nombreux ennemis en courant à travers le champ de bataille.

Kelvin réduisit la distance en un clin d’œil et frappa verticalement.

Puisque viser la tête d’une fille, et tout particulièrement le visage, n’était pas bon, il visa l’épaule protégée par l’armure, ce qui appellerait un Kesa-Giri au Kendo.

 

(J’ai gagné !)

Au moment où Kelvin pensa cela.

 

Hyun ! (1)

 

“Hein…” (Kelvin)

Son coup plein de confiance avait été facilement évité, ce qui figea Kelvin pendant un instant.

Mais il n’était pas inexpérimenté au point de laisser une ouverture pour si peu.

Levant immédiatement son épée, il visa ensuite le torse d’Adele qui avait évité par la gauche.

 

 

Gatsun !

 

Son coup avait été bloqué par l’épée d’Adele.

C’était une attaque sur son côté gauche vulnérable juste après qu’elle avait été déséquilibrée en esquivant le coup précédent.

Et elle l’avait facilement bloqué.

Kelvin continua à enchaîner les coups et Adele continuait à les bloquer.

 

(Merde ! Pourquoi ? Pourquoi est-elle si rapide alors qu’elle a des mouvements d’amateur ! Comment peut-elle dévier toutes mes attaques ?!)

 

Alors que l’impatience accumulait dans Kelvin, Adele devenait aussi nerveuse.

(Hiii ! Ses coups sont de plus en plus puissants ! Je n’arrive pas à trouver le timing pour perdre sans douleur~!)

 

Finalement, Kelvin était si énervé qu’il voulut finir rapidement le match.

(Si elle va bloquer mon coup avec son épée quoi qu’il arrive, j’ai n’ai qu’à faire tomber son épée avec la force brute !)

 

Un coup placé un peu au-dessus de la poignée de l’épée d’Adele.

Kelvin allait frapper avec le point transmettant le plus de force, à un tiers de la longueur de l’épée depuis la pointe. Et le coup allait percuter la base de l’épée d’Adele.

 

(Mon épée va se faire emporter !)

Adele mit inconsciemment de la force dans sa prise.

 

Gatsu !

 

Une épée en bois quittant une paire de mains engourdies tombait au sol.

 

“Hein…” (Kelvin)

Kelvin regarda ses mains vides.

 

(Ah…)

Même si Adele le regrettait, il était déjà trop tard.

La force physique d’Adele, comme sa magie, était devenue atroce à cause de dieu, que ce soit dû à un problème de perception, une erreur ou que ça soit intentionnel.

Dans sa vie quotidienne, un mécanisme de sûreté était en marche et diminuait inconsciemment sa force à son niveau avant qu’elle ne s’éveille, “au niveau d’une fille ordinaire”. À cause de ça, Adele n’avait remarqué sa force phénoménale que quelques jours après son éveil.

Mais quand elle veut mettre de la force, consciemment ou non, ce mécanisme se désactive.

Comme voiture automatique passant les vitesses d’elle-même…

Enfin, dans son cas, il n’y avait pas de problème de sous-régime puisque sa force cachée était absurde. (2)

Et pour ce qui arrive quand quelqu’un frappe une épée en bois tenue avec une telle force surhumaine…

 

 

Normalement, deux épées s’entrechoquant rebondissent pour disperser l’énergie. Mais ici, on avait un coup où il avait mis toute sa force frappant une cible qui ne bougera pas d’un millimètre, donc toute l’énergie était renvoyée dans ses mains.

C’est comme frapper une masse de métal, le choc aux mains rendait extrêmement difficile le maintien de la prise. C’est ce qu’il venait de se passer.

 

“Ça sera tout !” (Burgess)

“A-Attendez, mes mains ont juste glissé !” (Kelvin)

Kelvin essaya d’objecter la décision de Burgess de terminer le duel.

Mais Burgess répondit exaspéré.

“Huh, tu dirais la même chose si tu perdais ton épée sur un champ de bataille ? Tu demanderais aux soldats ennemis d’attendre gentiment que tu ramasses ton épée parce que tes mains ont glissé ?” (Burgess)

“Urgh…” (Kelvin)

 

(C’est pas bon ! Pas bon du tout !)

Même si Adele manquait de subtilité, elle comprenait que la situation lui était défavorable.

Elle avait gagné dès le début contre un garçon qui aurait dû être plutôt fort à en juger par sa confiance en soi. Alors même qu’elle se disait être une débutante en combat à l’épée…

Ce n’était pas bon. En tant que fille normale, ordinaire, ce n’était pas bon.

 

“E-Excusez-moi ! Continuer ne me dérangerait pas…” (Adele)

“Heh ?” (Burgess)

On voyait clairement au visage de Burgess qu’il était amusé.

 

“Que vas-tu faire ?” (Burgess)

Aux mots de Burgess destinés à Kelvin, ce dernier ramassa tout simplement son épée.

 

(Qu’est-ce que je dois faire ? En perdant mon épée maintenant, les autres ne feraient que penser que c’était volontaire. Je n’ai pas d’autre choix que de prendre un coup et supporter la douleur…)

En ayant renforcé sa détermination, Adele s’engagea de nouveau dans le combat.

 

Les échanges de coups d’épée commencèrent de nouveau. Et après un petit moment…

 

(Maintenant !)

Le coup de Kelvin visait un endroit où l’armure était très épaisse. En faisant semblant d’être en retard sur sa défense, elle pourrait se prendre un coup ici. Pensant cela, Adele ralentit le mouvement de son épée et ferma les yeux pour se préparer à la douleur de l’impact.

 

(…Hein ?)

Mais l’impact qu’elle attendait n’arrivait pas, alors Adele ouvrit les yeux.

Ce qu’elle vit était Kelvin tremblant avec le visage complètement rouge, et Burgess avec une expression sur son visage qui montrait qu’elle avait raté son coup.

 

“Ne te fous pas de moi !” (Kelvin)

En cria cela, Kelvin jeta son épée en bois au sol.

Le visage d’Adele montrait qu’elle ne comprenait pas ce qu’il se passait.

 

“Toi alors… Tu devrais penser un peu à la dignité d’un garçon…” (Burgess)

Ses camarades de classe hochèrent de la tête en réponse aux mots de Burgess.

 

(Hein ? Est-ce que je me suis ratée quelque part ?)

 

“Enfin, il aurait été étrange pour Kelvin qu’il ne se mette pas en colère, donc je vais le pardonner pour avoir séché ce cours. Vous autres, mettez-vous par deux et essayez de vous combattre un peu.” (Burgess)

 

Comme le nombre d’élèves était devenu impair sans Kelvin, il n’y avait pas de partenaire pour Adele. Même Marcella l’évitait et faisait en sorte que leurs regards ne se croisent pas.

 

“Pourquoi est-ce que ça a tourné comme ça…” (Adele)

 

chapitre précédent | TOC | chapitre suivant

______________________________________________________

Notes :

(1) Désolé, j’ai laissé quelques onomatopées en japonais parce que je ne savais absolument pas comment les remplacer (retour)

(2) C’est toujours la comparaison avec la voiture. En gros ça marchera pas de passer la cinquième à 10 km/h. (retour)

 

Categories

Laissez un commentaire

Prénom *
Ajouter un nom d'affichage
Email *
Votre adresse email ne sera pas publiée
Site internet