I Said Make My Abilities Average! 13 VF

anthonys01 avril 7, 2018 Vues 339

Chapitre 13 : L’homme ardant 2

 

 

“Je ne vais pas donner de punition à Kelvin cette fois aussi. Même moi, j’aurais eu du mal à supporter tout ça.” (Burgess)

 

Toute la classe acquiesça à la décision du Burgess.

 

“Maintenant, il ne reste plus que…” (Burgess)

 

Burgess s’adressa ensuite au trio de Marcella.

 

“Les Wonder Three, vous pourrez vous occuper du reste ?” (Burgess) (1)

“L-Les Wonder Three ? Vous parlez de nous ? Qu’est-ce que c’est que ce surnom…” (Marcella)

 

Leur étrange surnom surprit les trois filles.

 

“Ah, désolé. C’est comme ça qu’on vous surnomme entre professeurs.

 

Une roturière, un marchand, et une noble trainant ensemble malgré la différence de statut social. Sans mentionner que vous avez toutes les trois éveillé vos talents en magie. Certaines rumeurs disent que vous êtes aimées par les esprits de la magie ou que votre amitié transcendant celles de camarades de classe normaux avait été bénie par la déesse, ce qui vous a valu les surnoms de Wonder Three, Miracle Three ou même Magic Three.” (Burgess)

 

” ” ” Eh… ” ” ”

 

Leurs visages étaient rouges d’embarras.

 

“Et voici ce que j’aimerais que « le Magnifique Trio (+1) de la classe A » fasse : allez remonter le moral d’un garçon délicat au cœur brisé” (Burgess)

“Et ça continue avec ces noms…” (Marcella)

 

Les trois n’étaient pas vraiment motivées, mais bon, après avoir vu dans quel état était Kelvin, elles ne pouvaient pas vraiment refuser.

 

“Il semblerait que nous n’avons pas le choix. Mais vous nous en devez une.” (Marcella)

 

Bien qu’elle ait accepté la demande, Marcella avait tout de même exigé une récompense. C’était bien la troisième fille d’un noble.

 

“D’accord… La prochaine fois quel quelque chose arrivera, je ferai ce que je pourrai.” (Burgess)

“C’est une promesse alors. Au fait…” (Marcella)

“Hum ? Qu’y a-t-il ?” (Burgess)

“Qu’est censé vouloir dire ce « (+1) » ?” (Marcella)

 

“Eh bien, vous savez. Amener le coupable avec vous ne serait pas une bonne idée.” (Burgess)

 

En disant ça, Burgess pointait en direction d’Adele.

En utilisant leur magie de Wonder Miracle, le trio réussit à convaincre Kelvin d’aller en cours l’après-midi.

Quand le dernier cours se termina et que le professeur quitta la classe, Kelvin se dirigea vers Adele.

Adele fronça les sourcils en préparation au pénible événement qui allait se dérouler.

 

(J’aurais aimé qu’il apprenne à me laisser tranquille !)

 

Alors qu’il s’approchait, la colère commençait à s’accumuler en elle.

 

“Je ne perdrai pas ! En tant que cinquième fils de la famille Barium, je jure sur le nom de ma famille que je…” (Kelvin)

“Hein ?” (Adele)

 

La voix grave et contrariée d’Adele, même si elle n’était pas très forte, résonna dans la salle de classe.

Et c’était à ce moment que ses camarades de classe comprirent.

Que le cours qu’ils avaient eu en première heure aujourd’hui avait été inutile.

 

“…Toi, qui es-tu ?” (Adele)

 

( ( ( ( Heeein~~~! ) ) ) )

 

Non seulement Kelvin, mais aussi le reste de la classe furent surpris par ces mots inattendus.

 

“Q-Qu’est-ce que tu…” (Kelvin)

 

Ignorant Kelvin qui faisait de son mieux pour contenir son agitation, Adele continua.

 

“La personne perdant contre moi encore et encore, et continuant pourtant de me défier après s’être entraînée un peu plus, c’est mon camarade de classe Kelvin. Un garçon pour qui j’ai dû supporter les regards injustes d’hostilité encore et encore.

 

Et quoi maintenant ? En fait, la personne contre qui je me battais n’était pas mon camarade de classe Kelvin qui visait à devenir chevalier, mais un animal non identifié sans aucun rapport avec moi se nommant « cinquième fils d’un baron » ?” (Adele)

 

“Euh…” (Kelvin)

 

“Et puis d’abord, qu’est-ce qu’il y a avec cette histoire de cinquième fils de baron ? Est-ce que tu es quelqu’un d’important ? Est-ce que ça veut dire quelque chose ?

Après tout, la majorité des nobles ne sont que des personnes dont les ancêtres ont fait quelque chose d’important qui plaça leur famille au-dessus des gens normaux.

Ces ancêtres étaient très certainement de grandes personnes, mais en quoi ça ferait de ses descendants de grandes personnes juste parce qu’ils sont nés dans la même famille ?

Ou alors vous voulez dire que le sang dans leurs veines est différent de ceux des roturiers ?” (Adele)

 

( ( ( ( Ouaaah~~~!! ) ) ) )

 

Ses camarades de classe étaient choqués par sa critique sévère de la noblesse.

 

“Tu sais, les aristocrates ne sont pas « nobles » de naissance, ils doivent faire des efforts pour devenir « nobles ». En regardant et apprenant de leurs parents, en recevant une éducation appropriée, et en s’appropriant la mentalité et la responsabilité de leurs pouvoirs, « noblesse oblige ».” (Adele)

 

( ( ( ( Ah, elle n’avait pas fini… ) ) ) )

 

Une vague de soulagement se propagea dans toute la classe.

 

“Et toi, qu’es-tu actuellement ? Tu es encore en cours de formation parmi les roturiers, sans la mentalité d’un noble, et tu n’as rien fait pour le bien du pays ou du peuple, en utilisant les taxes, qu’essayes-tu de déclarer en te présentant comme le fils d’un noble ?

Est-ce quelque chose digne d’utiliser le nom d’un noble ? As-tu au moins la qualification pour mettre en jeu le précieux nom de ta famille ? En es-tu sûr ? Es-tu vraiment prêt à ternir le nom de ta famille ?” (Adele)

“Urgh…” (Kelvin)

 

( ( ( ( Oh, c’est pas bon du tout ! ) ) ) )

 

En voyant l’état de Kelvin, les élèves devinrent nerveux.

Si ça continuait comme ça, on ne ferait que répéter la situation de ce matin.

 

“… Est-ce que ton cœur s’est refroidi ?” (Adele)

“Hein…” (Kelvin)

 

Ne comprenant pas les mots d’Adele, Kelvin était figé.

 

“Est-ce que ton ardeur à t’améliorer était vraiment quelque chose que tu souhaitais ? Ou est-ce quelque chose que tu te forçais à faire pour protéger l’honneur du titre de « cinquième fils de baron » ?

Est-ce que l’entraînement était amusant ? Est-ce que tu étais heureux quand tu devenais plus fort ? Ou est-ce que tu ne faisais que supporter les parties difficiles parce que tu n’avais pas le choix ?

Est-ce que ton cœur s’est refroidi et noirci à cause de ça ? Ou est-il ardant du désir de devenir plus fort, sans prendre en compte ton statut social, en espérant un futur radieux ?” (Adele)

 

Kelvin était rouge, mais restait silencieux.

 

“Pour moi, tu n’as ni « le descendant d’un noble » ni « le cinquième fils d’un baron ». Pour moi tu es un garçon croyant au fait qu’il peut grimper les échelons sans se reposer sur son statut en s’entraînant dur et en affrontant les difficultés face à lui. C’est parce que je pensais que tu étais ce genre de personne que j’ai accepté à chaque fois de t’affronter.

Le savais-tu ? Dans un certain pays, « Kelvin » est le nom d’une unité servant à mesurer la température. Ce n’est pas aussi pitoyable que d’avoir un 0 degré à la température de fusion de l’eau et un 100 degrés à sa température d’ébullition.

273 degrés sous zéro. À cette température, tout, même l’écoulement du temps, gèle. « Kelvin » est une unité terrifiante prenant ce point, « le zéro absolu », comme point de départ.

Et les hautes températures sur cette échelle décrivent des mondes brûlants, assez chaud pour évaporer la roche ou le fer !” (Adele)

Adele sermonnait Kelvin en le tapotant avec son index.

 

“Es-tu un homme qui ne deviendra jamais rien de plus que « le cinquième fils d’un baron » ? Ou peux-tu surpasser ça et devenir un homme au cœur ardent, possédant une âme brillante capable d’atteindre le sommet ? Je te le demande, es-tu « l’homme ardant, Kelvin » ?” (Adele)

“Je, Je, Je suis…” (Kelvin)

 

Quand des larmes commencèrent à couler sur le visage de Kelvin, Adele redevint normale, et se trouvait face à l’expression incrédule de ses camarades de classe stupéfaits.

 

(Je suis mal non ? J’en ai trop fait ?)

 

Adele regarda en direction de Marcella en panique. Cette dernière haussa les épaules et pointa silencieusement la porte.

 

Suivant ce conseil très approprié, Adele se dépêcha de s’enfuir de la classe.

 

***

 

Quand Adele entra avec crainte dans la salle de classe le lendemain matin, l’atmosphère était calme et elle était saluée comme d’habitude, contrairement à ses attentes.

Adele était soulagée.

Mais les irrégularités n’étaient pas encore arrivées.

Enfin, ce n’était pas vraiment grave.

C’est juste que tout le monde était étrangement motivé.

En cours théoriques, et également en cours d’arts martiaux et en cours de magie.

Tout le monde écoutait attentivement, et ils posaient d’eux-mêmes des questions. Ce comportement se faisait spécialement ressentir chez les jeunes filles de nobles.

C’était une bonne chose. Mais Adele était hésitante face à ce soudain changement de comportement comparé à il y a quelques jours.

Et d’une manière ou d’une autre, Kelvin s’était calmé et suivant les cours normalement. Il ne restait plus rien de l’irritation et de l’agitation qu’il avait jusqu’à hier.

 

Burgess se réjouissait de la finesse du trio et se vanta de leur utilité auprès des autres professeurs. À cause de cela, ces autres professeurs commencèrent à demander leurs services, ce qui les dérangea bien…

 

“… C’est moi où certains garçons qui avaient tourné leur attention vers Marcella-san me ciblent de nouveau ?” (Adele)

 

Marcella haussa les épaules et répondit à Adele.

 

“En même temps tu l’as bien cherché, Adele-san…” (Marcella)

chapitre précédent | TOC | chapitre suivant

______

Notes :

(1) : Référence à un manga et anime en noir et blanc d’Osamu Tezuka créé dans les années 60. https://en.wikipedia.org/wiki/The_Amazing_3

Categories

Laissez un commentaire

Prénom *
Ajouter un nom d'affichage
Email *
Votre adresse email ne sera pas publiée
Site internet