I Said Make My Abilities Average! 5 VF

anthonys01 décembre 17, 2017 Vues 294

Yo, ici Anthonys01, et voici deux chapitres ordinaires qui viennent de sortir du four !
Comme d’habitude, n’hésitez pas à me dire en commentaire s’il y a des erreurs, ou si vous avez des remarques quelconques.
Sur ce, enjoy !

Chapitre 5 : Je suis une fille ordinaire 1

 

Adele rata le diner, car elle était occupée.
Elle était habituée à rater un repas ou deux, donc ça ne posait pas problème.
Enfin bref.

 

Adele était maintenant sans le sou.
Ses parents ne lui ont rien donné quand ils l’ont envoyée ici.
Les dépenses scolaires ont déjà été intégralement payées, en incluant les coûts des repas de l’école. De ce fait, Adele n’aura aucun problème à manger trois repas par jour si elle les mange à l’école.
Par contre, manger à l’extérieur ou acheter des collations est impossible. Même chose pour les vêtements, les sous-vêtements, le savon, les cahiers, les stylos et l’encre.

 

Vraiment, à quoi pensiez-vous, père, belle-mère ?
En pensant ça, Adele décida qu’elle ira voir la gérante du dortoir le lendemain, et se coucha sur le lit.
Alors qu’elle s’endormait, Adele pensa.
Cette fois-ci, je vais vivre comme une personne ordinaire.  Je suis las de ces yeux pleins d’espoir qui me regardaient et de toutes les attentes que je devais supporter. J’aurais le même statut que les autres et nous pourrons parler sur un pied d’égalité. Et ça serait bien si je pouvais me faire des amies…

 

***

 

“Aidez-moi à trouver un job s’il vous plaît !” (Adele)

“Qu’est-ce qui te prend, si tôt le matin… Enfin, je t’ai bien dit de venir me voir si tu voulais un job, mais dès le premier jour…” (gérante)

“Actuellement, je n’ai pas d’argent, et je n’ai que deux sous-vêtements de rechange. Comme demain, il y aura le test, si je ne gagne pas un peu d’argent aujourd’hui, je vais avoir du mal à tenir jusqu’au week-end.” (Adele)

La gérante se frotta les tempes et fronça les sourcils.

“… As-tu déjà de l’expérience dans un domaine ?” (gérante)

“Aucune.” (Adele)

Adele n’a jamais travaillé, y compris dans sa vie précédente.

“Suis-moi”. (gérante)

 

***

 

La gérante emmena Adele dans une boulangerie.

“Aaron, je t’ai ramené une vendeuse potentielle, qu’est-ce que tu en dis ?” (gérante)

La gérante expliqua la situation au boulanger.
Le fait qu’Adele était sans le sou, cherchait un travail durant ses jours de congé, n’avait aucune expérience professionnelle.

“Enfin, si c’est toi qui me la présentes, ça devrait aller.” (boulanger)

En disant ça, le boulanger se tourna vers Adele.

“Comme cette boulangerie nourrit un nombre important de personnes, je ne peux pas prendre de jour de congé. Cependant, c’est là que tu vas intervenir. Une fois par semaine, après avoir préparé la fournée du matin, je prendrais ma journée de repos. Normalement, je prépare deux fournées, une le matin et une en début d’après-midi.
Donc je cherchais un vendeur qui pourrait s’occuper de la boulangerie du matin au soir ce jour-là.
Alors, qu’est-ce que tu en dis, ça te dit de venir bosser ici ? Si ça ne te plaît pas, tu pourras arrêter aussitôt.” (boulanger)

 

Pour Adele, c’était le travail idéal.
Si elle apprend le prix du pain, même une fille de 10 ans pourra s’occuper des ventes sans problème. Et contrairement à des boulangeries japonaises, il y a peu de variétés différentes… Même si pour Adele, il aurait été simple d’apprendre tous les prix même s’il y avait de nombreuses variétés de pains.
Et le travail n’était qu’une fois par semaine, ce qui était convenable.

 

“Avec plaisir !” (Adele)

Avec cela, il semblait qu’Adele se rapprochait d’une vie scolaire ordinaire.

 

***

 

Dans ce monde, une semaine contient 6 jours, et six semaines font un mois.
Un mois est donc 36 jours, et dix mois 360 jours.
En plus, il y a deux jours de deuil pour l’année précédente, un jour de transition d’année, et deux jours pour célébrer la nouvelle année. Avec ces 5 jours additionnels, une année fait donc 365 jours.
Pour les semaines et les mois, c’était pratique, car ces nombres étaient facilement divisibles.
Le premier jour de la semaine était le jour de repos, y compris pour l’Académie, et c’était le jour où Adele devait travailler à la boulangerie.

 

Adele n’a donc pas de jour de repos, enfin, c’est comme ça.
De plus, comme c’est une école pour les 10-13 ans, ça ne devrait pas être très fatigant pour Adele, et il n’y avait pas de devoirs. Même si certains révisaient de manière autonome en rentrant au dortoir, Adele n’en avait pas besoin.

Aujourd’hui n’est pas un jour de repos, mais comme elle s’inquiète de ses performances quand elle sera seule, Adele resta travailler pour s’entraîner, et la gérante la quitta.

 

La formation d’Adele sur le tas se portait bien.
Misato interagissait peu avec les gens dans sa vie précédente. Ce n’était pas parce qu’elle avait de faibles compétences sociales, mais plutôt parce que « personne ne fréquente Misato », et ce n’était pourtant pas ce que Misato cherchait.
Et pour Adele qui détenait les souvenirs de Misato sur les techniques d’accueil à la japonaise, il était facile de jouer le rôle de la vendeuse. Les retours clients étaient très bons.
Le soir, Adele rentra au dortoir avec deux pièces en argent dans sa main.

(C’est la première fois que je gagne de l’argent en travaillant ! La récompense de mon dur labeur ! De l’argent que je peux dépenser librement !)

Adele était de bonne humeur.
Cependant, son anxiété la rattrapa.

 

(Qu’est-ce que je vais faire si je les fais tomber… Ou si elles sont volées ? Si je rencontre un voleur ?)

Même s’il y avait peu de criminels qui viseraient une jeune fille de 10 ans, Adele était morte d’inquiétude.

(Ah oui, l’item box !)

En rangeant des objets dans l’item box, cela évite aussi la possibilité de perte ou vol.
Adele se réjouit à l’idée, et utilisa la magie sans incantation.

Les deux pièces d’argent qu’elle tenait disparurent.
Elle essaya ensuite de les sortir.
Les pièces revinrent facilement dans la paume de sa main, et elle les rangea de nouveau dans l’item box.
Adele était ravie de cette réussite, mais remarqua quelque chose qui fit pâlir son visage.

(Si j’avais raté mon utilisation de l’Item Box, les pièces que j’avais si durement gagnées auraient disparu ! Normalement, il aurait fallu tester avec un caillou ou autre ! Qu’est-ce que j’ai été stupide…)

Enfin, comme finalement il n’y a pas eu de problème, il faudra juste être prudent la prochaine fois. En réfléchissant à ça, Adele retourna au dortoir.

 

***

 

Au fait, en comparant au yen, une pièce en cuivre valait 10 yens, une petite pièce d’argent 100 yens, une pièce d’argent 1000 yens, une petite pièce d’or 10 000 yens, et une pièce d’or 100 000 yens.(1)
Les produits agricoles sont bon marché, la viande était chère. Enfin, la conversion simple n’avait pas vraiment de sens, parce que les équipements et les bijoux étaient ridiculement chers en comparaison avec les standards japonais. Ces nombres restent cependant raisonnables pour parler des objets nécessaires à une vie ordinaire.

Le revenu qu’une famille ordinaire gagne en un mois est d’environ 3 pièces d’or.
Sans compter les jours de repos, il y a 30 jours de travail en un mois, ce qui fait un revenu journalier d’environ 10 000 yens.
D’un autre côté, Adele gagne deux pièces d’argent (ou 2 000 yens) pour un jour de travail, soit environ 250 yens par heure, ce qui était suffisant pour le travail d’un mineur. Ça fait 12 pièces d’argent par mois, soit 12 000 yens, ce qui est suffisant pour acheter les produits indispensables. Ce n’est pas assez pour acheter des vêtements, ça devrait pouvoir être gérable avec l’uniforme scolaire.
Afin de préserver l’image de l’école, les uniformes endommagés ou trop petits sont remplacés gratuitement. Enfin, même si on dit que c’est gratuit, le coût est couvert par l’argent prépayé.

Même si les sous-vêtements ne sont pas inclus, comme Adele n’a pas besoin de soutien-gorge, ils sont relativement peu chers. Même si la personne concernée n’a jamais pensé que c’était « commode ».
En tout cas, il semblerait qu’Adele soit parvenue à éviter la crise financière d’une manière ou d’une autre.

 

***

 

Le prochain jour de congé où Adele travaillait, alors qu’il faisait encore sombre, le boulanger commença à préparer le pain. Un voisin vint acheter le pain tout juste sorti du four pour le petit-déjeuner, et le boulanger continua à en préparer assez pour le rush du déjeuner. Après avoir fini les fournées normalement prévues pour l’après-midi, il quitta la boulangerie pour prendre sa journée de repos, laissant Adele s’occuper de la caisse. Il avait prévu de sortir quelque part avec sa femme et ses enfants.

Le boulanger fut ainsi capable d’éviter les crises appelées le surmenage et l’insatisfaction de sa femme et ses enfants.

 

chapitre précédent | TOC | chapitre suivant

_________________________________

Notes :

(1) : L’ordre de grandeur est 1€ ~ 100 yens. Donc par exemple, deux pièces d’argent valent environ 20€ (un peu moins en fait, selon le taux de change). (retour)

 

Categories

Laissez un commentaire

Prénom *
Ajouter un nom d'affichage
Email *
Votre adresse email ne sera pas publiée
Site internet